Chambres d'hôtes en Aveyron

Au confluent du Lot et de la Truyère, face au charmant village d'Entraygues-sur-Truyère, notre maison familiale vous offre un petit havre de paix pour quelques jours en chambres d'hôtes, le temps de découvrir l'étonnante variété des pays de l'Aveyron. A deux pas de l'Aubrac, des chemins de Saint-Jacques -de-Compostelle (GR65), de Conques, entre Rodez et Aurillac, près d'Estaing ou Espalion... Laissez-vous tenter !

mercredi 5 décembre 2018

Il suffit de passer le pont ... d'Olt

Moi, le pont de Truyère, je suis le frère aîné, le plus ancien, le plus grand, le plus beau, le modèle. (Revoyez : "Savent-ils comment je suis fait ?") Mais je dois quand même dire quelle fut ma joie à la naissance de mon petit frère sur l’Olt ! Et je dois aussi reconnaître que nous partageons la responsabilité des relations Auvergne - Rouergue !
« Il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure »
Mais il faut bien nous passer tous les deux si l’on veut aller du Royaume du Nord vers le Sud et la Méditerranée !

L'Olt au Sud et la Truyère au Nord encadrent Entraygues.
"Le Confluent" vous accueille sur la rive droite de la Truyère, proches de la confluence.
Les ponts sur la Truyère et sur le Lot sont représentés en rouge.
Le Pontet sur le ruisseau d'Estampes près de la chapelle Notre-Dame, en noir.
Et le pont-barrage sur la Truyère en amont est représenté en bleu.

Alors, voilà : je vous présente mon petit frère le Pont Notre-Dame, sur la rivière Olt.

Son faire-part de naissance est des plus discrets : « les consuls lèveront des tailles pour la construction et pour les réparations des ponts d’Olt, de Truyère, de Goul et de Selves »

C’est ainsi que mon petit frère, le pont d’Olt, est évoqué ici, pour la première fois : en 1292, dans la charte des franchises municipales d’Entraygues.

Je ne connais pas son poids de naissance ni son périmètre crânien, mais il est un peu moins long et moins large que moi. Il n’a que 3 principales arches brisées, ainsi qu’une arche plus modeste, établie sur la berge occidentale (rive gauche). Seules deux piles reposent dans le lit de la rivière : elles sont ouvragées en étrave en amont comme en aval (avant- et arrière-becs triangulaires).

Première intervention chirurgicale : c’est sans doute lui qui a été « coupé » en 1388 par Jean III d’Armagnac, en même temps que celui d’Espalion. Il s’agissait alors, en pleine guerre de cent ans, de barrer aux compagnies de « Routiers » la route reliant l’Auvergne au Rouergue (vous voyez son importance !)

Dessin d'Andrea Mutti tiré de
Campus Stellae, Pierre Roland Saint Dizier et Andrea Mutti
t 4 : de Vézelay à Compostelle. Glénat 2014

Ces compagnies de brigands, pillards devenaient un perpétuel danger pour toute la contrée.


Le comte d’Armagnac prit le parti de négocier avec eux et, moyennant finances, ils évacuèrent le Rouergue.


Pour les empêcher de passer l’Olt, on les dirigea sur le Gévaudan, vers le Dauphiné.



En 1410, la réclamation des consuls d’Entraygues évoque « la reparatio del pon d’Ol de peyra, de fustas » (réparation du pont d’Olt au moyen de pierres et de troncs de bois).

Il aurait encore été opéré en 1524.
En 1555, il est entièrement construit de pierre, comme on peut le voir sur le grossoye du notaire de Cazaux.

Et en 1680 il subit sa cinquième intervention, cette fois en même temps que ma restauration.

Le pont d'Olt vu de l'amont avec le village en arrière-plan (photo Robert Couderc)

Vous voyez que mon petit frère a souffert davantage des caprices de la rivière que moi, alors que l’Olt semble pourtant moins puissant et bien moins redoutable que la Truyère !

En effet, si une grande partie est montés en pierres de taille de granit comme moi, l’appareil du reste de l’ouvrage semble moins régulier, les deux grandes arches latérales étant elles-mêmes plus ou moins ouvertes. Il a d’ailleurs encore fait l’objet de restaurations en 1969.

En tous cas nous ne sommes pas le pont d’Avignon et nous sommes fiers d’être un passage obligé, de l’Auvergne au Rouergue, encore aujourd’hui. Nous attendons impatiemment la fin de mes travaux pour nous retrouver et fêter cela en chansons, danses et poèmes :

Vienne la nuit, sonne l’heure, les jours s’en vont … je demeure
Guillaume Apollinaire, le Pont Mirabeau 

Sur cette vieille carte postale, on voit le Pont d'Olt de l'aval,
avec
 au-dessus l'autobus de Bozouls - Rodez et au-dessous la barque d'un pêcheur.
Remarquer que les arrière-becs sont triangulaires contrairement aux  miens.

A bientôt au Confluent !
                           
    Pour nous rendre visite, voyez les liens vers
    La première nuitée pour deux personnes :
    60 € à Pendjari, 70 € à Bandjoun, 80 € à Bogolan,
    15 € par personne supplémentaire.
    Petits déjeuners compris.
    WiFi offert.
    Tarif dégressif ensuite.
    Formule "gîte" à la semaine à Bogolan : nous contacter

    Chambres d'hôtes 'Le Confluent'
    route de Decazeville,
    12140 Entraygues-sur-Truyère

    Tél. : 33 (0)964 11 05 70  -  33 (0)643 50 06 62 - 33(0)684 47 21 47

    leconfluent@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez nous adresser vos commentaires, questions et toute remarque via ce formulaire de commentaire, susceptible d être publié après modération.